Que faire des livres que l’on ne souhaite pas garder ?

IMG_0342Toute une vie à acheter des livres, d’abord à les lire puis ensuite à les déposer dans une bibliothèque, guidé par deux raisons qui s’avèrent in fine de mauvaises raisons.

Il y a d’abord, « ce livre, je le relirai un jour ou bien je le proposerai à lire à mes amis ou à mes petits-enfants ». Et si l’on fait le compte des livres prêtés, le pourcentage est infime.

La deuxième mauvaise raison est que l’on ne jette pas les livres. Dans l’absolu, pourquoi pas ? Mais pourquoi ne pas en faire profiter d’autres.

Et là, deux solutions s’offrent à nous.

La revente en ligne via deux organismes sérieux.

Le premier c’est le site de la FNAC sur lequel on peut proposer ses livres, un par un en indiquant le prix de vente souhaité. Si un livre intéresse un internaute, il paye sur le site de la FNAC et un mail vous est envoyé. Il vous appartient alors de faire le paquet et de le lui envoyer. Attention de bien calculer son prix car la TVA vous est débitée par la FNAC avant de vous reverser le montant de la vente.

Le deuxième, c’est MOMOX, une société allemande. On charge l’application sur son téléphone portable. On s’inscrit sur le site en mentionnant  les coordonnées bancaires du compte sur lequel on veut être payé. Puis, on scanne les codes barre avce son téléphone portable. Si le prix de reprise proposé intéresse, on met le livre dans un carton. Quand le carton est plein, on le ferme. On imprime l’étiquette d’envoi et on dépose son carton dans le relais colis indiqué. Et l’on est payé quelques jours plus tard, une fois le contenu du carton validé. Pour avoir un mode d'emploi plus détaillé, cliquez sur MOMOX.

Mais il reste des livres qui ne trouvent pas preneur. Et là, on fait appel à RECYCLIVRE

Là, c’est simple. Il suffit d’indiquer sur le site le lieu où l'on réside. Si c’est dans une grande ville, des ramassages collectifs sont organisés. Si l’on habite ailleurs, il suffit de déposer ses colis dans un relais colis agréé par l'organisme proche de chez soi après avoir collé sur le carton le bordereau d’expédition. Et là aussi le port est payé par l’organisme.

Et ainsi, on a fait de la place chez soi sans mauvaise conscience !

Informations pratiques

Revendre ses livres

 

Faire du vide dans sa bibliothèque…

bibliothèquePlus on avance dans la vie et plus nos étagères se remplissent de livres que l’on conserve pieusement pour le cas où on les relirait… un jour.

Et ce jour arrive rarement et même jamais pour la majorité d’entre ces ouvrages qui s’entassent en prenant la poussière.

Les jeter ? Ah non ! Ces livres nous ont accompagnés… ils font partie de nous… alors s’en séparer en les mettant à la poubelle est juste impensable !

Les donner à une bibliothèque ?  A la rigueur… mais voilà, peu d’endroits les acceptent…

Alors, il existe un moyen de leur donner une nouvelle vie… et même de récupérer une contrepartie financière de cette opération.

Voici 2 moyens faciles pour vendre ses livres :

MOMOX pour une vente de masse

FNAC pour vendre des livres à l’unité

Pour MOMOX, il faut un téléphone portable qui servira à scanner les codes barre des livres proposés à la vente à partir d’une application que l’on charge en se connectant une première fois sur Internet à MOMOX 

Si son téléphone est de la marque Apple, on tape sur App Store

Sinon sur Google Play

 

Diapositive1

 

Et l’on suit les instructions pour charger l’application Momox sur son téléphone jusqu’à obtenir la petite icône 

Ce préalable indispensable effectué, il faut trouver un carton… pour une première fois, un carton de 6 bouteilles de vin est parfait pour accueillir une quinzaine de livres.

carton

Ensuite, on touche l’icône Momox pour l’ouvrir puis  « Commencer dès maintenant »

 

commencer

On prend un livre et on présente son code barre sous la ligne rouge qui s’est affichée sur l’écran du téléphone

scanner

Un prix d’achat est proposé

dans_le_panier

Pour accepter l’offre, on touche  « Dans le panier »… le titre du livre rejoint alors le panier virtuel et on le met physiquement le carton

Sinon on touche « Refuser l’offre » et l’on passe à un autre livre

Quand le carton est plein, on touche « Aller en caisse » en haut de l’écran

La partie téléphonique est maintenant terminée.

Ensuite, il reste à aller sur sa messagerie où un message a été envoyé par Momox 

On clique sur l'adresse

message_momox

On clique sur le lien pour afficher Préparer la vente

message_momox_2

On imprime le bordereau de livraison et on le met dans le carton de livres

bon_livraison_momox

Et pour terminer, on découpe la partie de l’autocollant de l’étiquette d’affranchissement gratuite à conserver et on scotche l’étiquette sur le carton que l’on a solidement fermé.

affranchissement

On dépose son carton à la Poste… et on attend un mail qui indique que Momox a reçu le carton et a contrôlé son contenu et quelques jours plus tard on reçoit un paiement sur le compte bancaire que l’on a enregistré à l’ouverture du compte chez Momox.

Facile (même si le déroulé est un peu fastidieux à lire) et rémunérateur… 75 € en 2 envois pour des ouvrages qui ne méritaient pas de figurer au Panthéon des livres inoubliables !

Mais quelquefois, Momox n’est pas intéressé par un livre et quelquefois, ce livre a néanmoins une valeur… Alors on se tourne vers le site de la FNAC

Et l’on clique sur REVENDRE

ecran_2

Puis on clique sur l’icône « METTRE EN VENTE »

On saisit alors « livre » dans « type de produit » et le titre du livre dans « plusieurs mots clés »

 

Une liste de tous les livres contenant ces mots clés s’affiche

Sur la ligne correspondant au livre que l’on met en vente, on clique sur « Vendez le vôtre »

S’affiche alors le prix de l’ouvrage neuf et le prix des ouvrages d’occasion déjà sur le site

ecran_3

 

On choisit alors le prix auquel on est prêt à vendre.

Et puis, plus tard on reçoit un message de Fnac Market dans sa messagerie quand un acheteur s’est manifesté.

On a le choix d’accepter ou non la vente.

Si l’on veut vendre, on confectionne un paquet et l’on adresse le livre à la personne qui l’a commandé.

Et l’on demande à la FNAC de déclencher un paiement sur le compte bancaire  que l’on a préalablement renseigné.

Facile ! A ce jour, 60 € pour 4 livres…

 

Allez, faire du vide sur ses étagères, c’est un peu faire du vide dans sa tête… Non ?