LEONARD DE VINCI, IL GENIO à la Pinacothèque
Jusqu’au 31 janvier 2016

LEONARDLe titre complet de l’exposition est intriguant… « Les secrets révélés du Codex Atlanticus »… alors on y va.

L’exposition débute au 1° étage… en haut de l’escalier, une vaste salle blanche avec au mur quelques petits cadres dans des sortes de calicots violets recouverts d’une petite écriture incompréhensible.

La biographie détaillée apprend que Léonard était un enfant illégitime, élevé par ses grands-parents paternels. Il n’a reçu aucun enseignement académique… c’est un pur autodidacte.

Puis l’on parcourt les feuillets extraits de ce Codex Atlanticus… l’œuvre de sa vie en tant qu’ingénieur comme il se considérait. Petits dessins précis comportant moult rouages…LEONARD_5

Léonard, gaucher qui écrivait à l’envers, de droite à gauche ce qui rendait son écriture incompréhensible de prime abord.

LEONARD_7Léonard touche à tout… inventeur de machines

Pour faciliter la construction de bâtiments…

LEONARD_7

D’armes diverses dont un char d’assaut…

LEONARD_2

D’objets volants…

LEONARD_8

Rien ne lui résiste… il ose tous les sujets… on pense fugacement à un inventeur du Concours Lépine en ayant un peu honte du parallèle.

Quelques maquettes en bois illustrent les dessins… heureusement.

LEONARD_4 LEONARD_3

Une exposition un peu austère… pour spécialistes ! Un peu chère de surcroît.

Informations pratiques

Pinacothèque – 28 Place de la Madeleine – 75008 PARIS

 

Un bain de musique et d’œuvres d’art aux Carrières de Lumières des Baux de Provence
Jusqu’au 3 janvier 2016

CARRIERES_LUMIERES

Aujourd’hui en route pour la découverte d’un spectacle dont on a entendu le plus grand bien.

On quitte Saint Rémy de Provence, charmante bourgade du Midi en empruntant une route qui monte au milieu de pins maritimes.

On laisse sur la gauche le village perché des Baux de Provence par lequel on terminera la visite.

Après quelques virages, on se gare. Beaucoup de monde pour un samedi de novembre.

On va voir "Les Géants de la Renaissance"

 De Vinci (1452-1519), Michel-Ange (1475-1564) et Raphaël (1482-1520)

Tourniquet… Rideau sombre… et là, on est accueilli par les accents tonitruants d’un chœur de musique sacré et par un flot d’images colorées qui défilent sur les murs.

On est médusé par ce qui s’offre à nous…

LUMIEREC

IMG_2272

… Transporté par le spectacle de ces œuvres présentées sur les murs gigantesques de cette carrière…LUMIERE4

IMG_2272

Une cathédrale profane… au service du sacré

LUMIERE2

Détails grossis de peinture de la Chapelle Sixtine…MICHELANGE2

IMG_2336

Intense visage d’une Vierge douloureuse…

VIERGE_RAPHAEL

 

Le jugement dernier de Michel-Ange… les feux de l’enfer et la montée dans les yeux des hommes sauvés in extrémis… pas très guilleret tout cela !

Les murs se parent de fleurs de lys…

LUMIEREF

 

Le sol d’un somptueux carrelage de marbre…

LUMIEREE

VerdiCarmina Burana… Bruckner… Pergolèse… les accents poignants de ces œuvres somptueuses sonnent comme dans une cathédrale… mieux que dans une cathédrale…

On est submergé par une émotion intense…

Extraordinaire spectacle !

Informations pratiques

Les Carrières de Lumières – Route de Maillane  13520 Les Baux-de-Provence
Tél. : 04 90 54 47 37