Retrouvez votre âme d’enfants avec « Peter Pan » à Bobino

PETER PANLes vacances scolaires de Toussaint se profilaient à l’horizon et avec elles,  la sempiternelle question « quelle distraction proposer aux petits enfants ? ».

Un spectacle… on choisit « Peter Pan »… les critiques des chaînes de télévision sont engageantes, même Télérama y va de son compliment !

La salle est grande. Beaucoup d’enfants qui piaillent impatients que le spectacle commence. Les réhausseurs de sièges sont distribués par un personnel attentif. Et le spectacle commence.

Peter Pan, on avait un peu oublié l’histoire si ce n’est que cela commence dans une chambre d’enfants une nuit où les enfants sont livrés à eux-mêmes. Le rideau s’ouvre donc sur une chambre d’enfants… décor soigné, costumes de qualité… Wendy est jolie comme un cœur et ressemble à l’héroïne que l’on a en tête, celle du dessin animé de Wall Disney, notre seule référence, Jean avec ses lunettes et son haut de forme, Michel avec son nounours… on les reconnaît !

Les parents sortent. Peter Pan entre par la fenêtre et engage un dialogue qui va conduire tout ce petit monde à partir  vers le pays des Enfants Perdus.

Et arrive le moment tant attendu de l’envol des quatre protagonistes… et là, c’est bluffant… ils volent, ce n’est pas du chiquet…

Le spectacle continue… les scènes s’enchaînent drôles, attendrissantes… le capitaine Crochet est impressionnant… un peu trop, pour les très petits qui sortent en pleurant… moins de 5 ans, s’abstenir mais le spectacle est un régal pour les enfants plus grands ou plus aguerris. Et les adultes passent eux aussi un bon moment si l’on en juge les sourires  affichés sur les lèvres.

Des chansons bien écrites et dans l’air du temps… il y a même du rap… la troupe danse avec entrain… bel éclairage… le temps passe vite et tout le monde ressort enchanté.

Une dernière réflexion d’adulte… que voilà une histoire sexiste qui confine l’héroïne a un rôle de mère de famille préoccupée de cuisine et de distribution de médicaments ! Mais retenons plutôt  le message  de la mère pourvoyeuse d’amour pour tous les enfants abandonnés.

On a adoré !

Un spectacle de grande qualité à recommander !

Informations pratiques

« BOBINO » – 14 – 20 rue de la Gaité – 75014 PARIS

Les bons plans pour la rentrée pour de bonnes résolutions

Septembre revient déjà et avec lui cette liste que beaucoup s’appliquent à réaliser pour redémarrer d’un bon pied cette nouvelle année scolaire.

IMG_4883Car même pour une retraitée, l’année scolaire s’impose si l’on a des petits enfants.

Alors on commence par repérer les dates des vacances scolaires que l’on note consciencieusement dans son agenda pour le cas où la garde de ces chers petits serait demandée par des parents débordés. On peut aussi repérer les activités qui pourraient leur être proposées… en cliquant sur THEATRE ON LINE jeune public

Ça c’est pour la rubrique « Je m’occupe de mes petits enfants » !

Pour les rubriques « Je me cultive » et « je me distrais », pour un peu on ne saurait pas où donner de la tête tant les propositions des grandes institutions artistiques se bousculent en ce début d’année. Prendre un abonnement est souvent déjà trop tard. Un bon plan pour aller à l’Opéra ? La bourse d’échange de billets officielle qui permet à des particuliers de revendre des billets en toute sécurité. On clique sur BOURSE OPERA  … On vient de trouver  2 billets à 95 € chacun (au lieu de 145 €) pour « La Veuve Joyeuse » de Franz Lehar.OPERA_GARNIER

Se souvenir  aussi des musées nationaux gratuits le 1° dimanche du mois et bien sûr de la visite des nombreuses galeries d’art et des maisons de vente telles qu’Artcurial ou Sotheby’s toujours gratuite.

PANTONIOMais aussi s'initier à l'art urbain en se promenant dans la capitale. Le XIII° arrondissement est un lieu parfait pour déambuler les yeux levés… voir et revoir la fesque immense de Pantonio.

Et quand on se sent plus aguerri, on peut aussi aller faire un tour pour voir un street-artiste peindre sur un mur au 107 rue Oberkampf dans le cadre de l'association LE MUR deux samedis par mois.

 

Dans la rubrique « Je lis, j’écoute », c’est le grand moment de la rentrée littéraire. Repérer dans la presse les livres que l’on a envie de lire et se précipiter dans les bibliothèques parisiennes, généralement bien fournies,  pour réserver ceux que l’on veut lire sans les acheter.

PhotoboxDans la rubrique « Je voyage », on peut se remémorer ses vacances passées en classant ses photos ou mieux en faisant un album de photos papier avec l’aide de PHOTOBOX.

Et bien évidemment, on peut commencer à envisager de prochaines vacances… Même un weekend pas loin de Paris peut faire l’affaire. Le site VOYAGE PRIVE permet de rêver et quelquefois de partir. 

La rubrique « je cuisine » peut inciter à faire un tour dans son classeur de recettes personnelles pour les redécouvrir mais aussi pour supprimer tout ce qui est inutile… surtout lorsqu’on réalise que l’on clique le plus souvent sur MARMITON quand on veut faire un plat non habituel POELEE BASQUAISE

 

Et la plus importante, « Je prends soin de moi » car s’entretenir, c’est se faire du bien mais aussi être plus en forme et mieux dans sa peau pour le bien de son entourage.

Alors, c’est l’heure des bonnes résolutions sportives…

MARCHER même dans les rues de Paris en s’encourageant avec un compteur de pas (par exemple une montre FIT BIT  ou une application sur votre téléphone)

NAGER dans une piscine municipale… relire ALLEZ A LA PISCINE… 

40033679 - yoga poses. vector illustration setFAIRE DU YOGA… cette activité complète qui allie respiration, méditation et exercice physique… relire pour se motiver YOGA  

Mais prendre soin de soi, c’est aussi se faire du bien et reprendre le chemin de l’ECOLE DES SPAS ET DES INSTITUTS avec une adresse proche de Beaubourg et l’autre proche de l’Etoile ou bien aller régulièrement chez le chiroprateur pour maintenir sa santé… par exemple en cliquant sur LA CHIROPRATIQUE

Une dernière petite résolution ?

Améliorer son cadre de vie… débarrasser ses placards de ce qui est inutile en s’inspirant de la méthode KONMARI en relisant ET SI L’ON SE DECIDAIT A RANGER  ou mieux, le livre  « La Magie du rangement » de Marie Kondo… changer ses rideaux, déplacer les meubles… se faire ainsi un nouveau cadre de vie.

Et pour les plus entreprenants, se lancer dans un projet plus ambitieux et de longue haleine qui donne un sens à sa vie de retraité : officier dans une association caritative, artistique ou autre, écrire un livre, publier un blog …

Alors bonne rentrée à tous avec plein de bonnes résolutions !

Faire découvrir la musique avec « Margo Piano »

Visuel_Web_Margo_Piano_CSM_Les vacances d’été démarrent et avec elles, le temps revenu de trouver des distractions pour ses petits-enfants.

Aujourd’hui, on a choisi « Margo Piano » à la Comédie Saint-Michel qui promet une initiation musicale à partir de 4 ans.

Dehors, c’est la canicule. Fort heureusement la petite salle est située dans la cave qui conserve une fraîcheur bienvenue. Quelques bancs en bois rouges qui se révèleront un peu durs pour les fessiers des adultes. Les deux premiers rangs accueillent les jeunes spectateurs qui peuvent ainsi profiter à plein du spectacle.

Le spectacle commence… en scène une petite jeune fille blonde avec des tresses… voilà Margo qui vit dans un village où « Au clair de la lune » est la seule approche musicale. Un livre lui explique qu’au village Harmonie il y a des instruments qui font de la musique.

Et la voilà partie sur un bateau en compagnie d’un capitaine farfelu et de ses deux amis, un hamster facétieux et un toucan bavard. Avant d’arriver au village Harmonie, des épreuves l'attendent et doivent être résolues avec l’aide des enfants… le prétexte à apprendre la gamme en la chantant, à reconnaître des instruments de musique, à différencier « classique » et « jazz »…

Une heure de chansonnettes sans temps morts. Isabelle (8 ans) et Magali (5 ans) n’en perdront pas une miette et sortiront de la salle avec le sourire.

Un petit spectacle de qualité qui ne se prend pas au sérieux. Bravo !

Informations pratiques

Spectacle « Margo Piano » - Comédie Saint-Michel – 95 Boulevard Saint-Michel, 75005 Paris

 

S’initier au Kapla au Centre KAPLA

BOUTIQUE KAPLA_2Aujourd’hui, on va tester le Centre Kapla. On a réservé quelques jours avant par téléphone en précisant les âges des petites filles : tout juste 4 ans et 6 ans…

Les Kapla, elles en ont à la maison… pour l’instant, les constructions réalisées sont assez basiques et l’on se demande bien qu’est-ce que l’on peut faire avec ces petites planchettes en pin des Landes, nées  de l’imagination de Tom van der Bruggen en 1986.

Kapla nature

Beaucoup d’enfants entre 4 et 10 ans piaillent devant la porte. On nous fait entrer, payer (si un adulte reste, il paye aussi).

On nous dirige vers la salle en sous-sol. On s’assied sur les marches qui mènent au sous-sol. On nous explique les rudiments de la construction avec ces fameux Kapla. Les enfants commencent à trépigner d’impatience,.

Deux groupes sont constitués et placés devant deux constructions déjà réalisées :

- les moins de 6 ans (et adultes accompagnant) devant une grande girafe

KAPLA_GIRAFE

- les autres devant un magnifique bâtiment avec doubles coursives. On est tous « baba » d’admiration.

Première étape : destruction… les enfants s’en donnent à cœur joie… la seule consigne est de ranger les Kaplas par couleur dans des boites roulantes.

Un animateur pour chacun des groupes donne les instructions et accompagne , pas à pas, la réalisation.

Les petits sont très concentrés… et très habiles.

KAPLA_GIRAFE_3KAPLA_GIRAFE_2

La girafe prend rapidement forme sous leurs yeux émerveillés de leur adresse.

KAPLA_GIRAFE_4

Chez les plus grands, c’est un peu plus bruyant. Ils sont plus nombreux mais réussissent eux aussi à construire le bâtiment géant qui était leur challenge.

KAPLA_CHATEAUKAPLA_CHATEAU_2

Le temps passe vite… les deux heures de l’atelier sont terminées.

On reviendra… elles ont adoré !

Informations Pratiques

CENTRE KAPLA – 27 Rue de Montreuil, 75011 Paris

Tous les mercredis (2 ateliers l'après- midi) et tous les samedis (3 ateliers pendant la journée)  : 10h30 à 12h, 14h30 à 16h, 16h30 à 18h

Tout public à partir de 4 ans.

Pendant les vacances scolaires, les ateliers ont lieu tous les jours, sauf le dimanche.

Réservation impérative au 01 43 56 13 38.

Coût : 15 € l’atelier de 2 heures… carte d’abonnement de 10 séances.

« Aurore, la Belle au bois ne s’endort pas » au Théâtre ESSAÏON
jusqu’au 3 avril 2016 et à partir du 17 août 2016

AFFICHE_AURORE

Comment occuper ses petites filles de 4 et 6 ans  un mercredi après-midi ? On commence par regarder  sur Internet ce qui est proposé sous la rubrique « spectacle pour enfants ».

Le choix se porte facilement sur « Aurore, la Belle au bois ne s’endort pas »… l’affiche est mignonne, le spectacle s’adresse aux 4 ans et plus et la durée d’une heure en début d’après-midi est un bon timing.

En bas des marches raides, on est accueilli par un brouhaha de voix d’enfants d’un centre aéré du quartier. On nous installe dans la minuscule salle de 101 places. On est dans une petite cave voutée. C’est bondé.ESSAION_SALLE

Et le spectacle commence. Sur un écran le début du conte de la Belle au Bois Dormant en ombres chinoises. Cela permet de rentrer facilement dans le spectacle car tous les enfants connaissent. Et puis l’histoire déraille gentiment… la Belle au bois ne s’est pas endormie et elle doit attendre 100 ans pour que son entourage se réveille. Heureusement un beau jeune homme qui s’avère être le fils de la vilaine fée Maléfice va l’accompagner et l’aider à rompre le charme.

Aurore-7-Essaïon

Une heure de spectacle musical de qualité,  servi par quatre comédiens enjoués dont deux musiciens (guitare électrique, scie, accordéon)…

Aurore-3-Essaïon

Les enfants participent, tous ont l’air enchanté (même les garçons) et les adultes ne s’ennuient pas.

La programmation du spectacle s’arrête dans quelques jours mais celui-ci recommencera le 17 août.

D’autres spectacles sont proposés par le Théâtre Essaïon… s’annonce « La Fée des chaussettes », titre alléchant pour des petites filles… on se promet de revenir.

Et la Compagnie « Regarde, Il neige » à qui l’on doit ce spectacle va se produire à la Comédie Saint-Michel avec un autre spectacle intitulé « Ambroisie ».

Informations Pratiques

Théâtre ESSAÏON – 6 Rue Pierre-au-lard – 75003 PARIS

 

S’initier aux premiers secours des nourrissons et des enfants à la CROIX ROUGE

IMG_3410

Qui garde de temps à autre ses petits-enfants, se demande s’il saurait réagir en cas d’étouffement par exemple ? Apprendre les gestes de premiers secours s’imposent…

On découvre sur Internet que La Croix Rouge propose une formation d’une demi-journée dans son antenne de Paris 15° pour la somme de 20 €. On s’inscrit et l’on reçoit une confirmation pour une prochaine séance.

On se présente au jour dit dans la cour d’un grand ensemble Porte de Vanves. On est accueilli aimablement par Fériel, jeune femme souriante en service civique qui se révèlera excellente pédagogue.

On s’assied sur les chaises disposées dans la salle face à un écran. Aujourd’hui, huit participants sont attendus… deux hommes, jeunes pères de famille, des jeunes mères, des grands-mères… le sujet intéresse tout le monde.

Cela commence par un rappel théorique des tous les dangers qui menacent un bébé ou un jeune enfant dans une maison. La participation des uns et des autres est requise, ce qui se fait dans une atmosphère détendue. On connait plus ou moins toutes les recommandations mais on apprécie de  se les faire rappeler

Les dangers de l’électricité

DANGERS_ELECTRIQUES

Les risques d’une piscine

DANGERS PISCINE

Les chutes

CHUTES

Les intoxications

INTOXICATIONS

Les brûlures

BRULURES

Les étouffements lors d’un apéritif

DANGERS APERITIF

Les étouffements dans un lit

DANGERS COUCHAGE

Les accidents liés aux animaux

DANGERS ANIMAUX

Les mesures de sécurité en voiture

DANGERS VOITURE

Les dangers de l’exposition au soleil ou au froid

DANGERS SOLEIL & FROID

le Syndrome du bébé secoué est expliqué

BEBE SECOUE

 

 

 

 

Ainsi que la conduite à tenir en cas de choc

EN CAS DE CHOC

 

 

 

Et il est rappelé d’EXPLIQUER LES INTERDITS

Puis on fait  la pause… on est un peu secoué par toutes ces situations dramatiques plutôt anxiogènes… pour peu, on se demanderait si l’on va continuer à prendre la responsabilité de garder ses petits-enfants !

On reprend… cette fois-ci, on va apprendre  les gestes !

Première consigne : en face d’un danger, veiller à se protéger soi-même afin de pouvoir secourir l’enfant en toute sécurité

Deuxième consigne : Appeler un numéro d’urgence    

  • Le 15 : le SAMU (Service d’aide médicale d’urgence)… il est rappelé que le SAMU donne aussi des conseils médicaux sans se déplacer
  • Le 18 : les Pompiers
  • Le 112 : le numéro des Urgences Européennes

Fériel distribue des bébés en plastique sur lesquels on expérimentera les gestes

IMG_3414

On enchaîne avec les gestes en cas d’obstruction des voies aériennes  chez un bébé (moins d’un an) et un enfant (cela vaut aussi pour un adulte)… à ne réaliser que si la victime n’émet aucun son, ni ne tousse.

IMG_3412

IMG_3411

Deux méthodes sont montrées : les claques dans le dos et les compressions d’estomac… chacun les expérimente sur son voisin sans réelles difficultés.

On apprend ensuite à comprimer les hémorragies avec les mains… pas de garrot.

Puis on passe aux pertes de connaissance.

D’abord il faut tester la conscience.

Puis tester la respiration… c’est très important ! par 3 méthodes successives : SENTIR, VOIR, ENTENDRE pendant 10 secondes.

Si la victime respire, il faut la mettre en position latérale de sécurité pour éviter qu’elle ne s’étouffe dans son vomi.

Grosse partie de rires quad on s’essaye sur son voisin… c’est un peu plus difficile car lui n’est pas inconscient et résiste malgré lui.

Puis on fait sur son bébé en plastique.

IMG_3413

Et si la victime est inconsciente… plaise au ciel que l’on n’y soit jamais confronté !

Il faut alors INSUFFLER pour oxygéner le sang dans un bouche à bouche (y compris le nez pour les bébés)

Puis MASSER pour suppléer la fonction mécanique… le massage doit être très vigoureux, c’est ce que l’on expérimente sur un adulte et sur le bébé factice.

Et l’on apprend à utiliser un Défibrillateur… on apprend aussi pour qu’il ne marche que si le cœur a une activité (d’où la nécessité du massage manuel préalable). C’est un peu rapide… et mériterait d’être renouvelé.

Une feuille récapitulative est distribuée à chaque participant.

On sort content de cette formation et l’on se promet dans quelques mois de faire la formation Adultes d’une journée dans l’antenne CROIX ROUGE du 10° arrondissement. A suivre donc…

Informations pratiques

Formation IPSEN – Initiation aux Premiers Secours Enfants Nourrissons – ipsen7515mail.com – paris15.croix-rouge.fr - 122 rue de Brancion – 75015 PARIS

« Calme et attentive comme une grenouille » de Eline Stel

PAGE GARDE CALME ET ATTENTIVEDécouverte de ce petit livre dans un wagon de métro… avec en sous-titre « la méditation pour les enfants… avec leurs parents ».

L’auteur, Eline Snel, est une thérapeute hollandaise… On ne la connait pas… mais la page de garde indique une préface de Christophe André … voilà un gage de sérieux.

Alors on le commande … on lit ce petit livre avec plaisir… c’est une bonne vulgarisation des techniques de méditation en pleine conscience destiné aux enfants et à leurs parents… et on se dit qu’on pourrait les essayer à un moment où l’on est à court de distractions pour ces chères petites pendant le temps des vacances.

Et voilà qu’arrive une après-midi pluvieuse où l’on ne sait plus quoi proposer pour occuper 4 petites filles âgées de 4 ans, 6 ans, 9 ans et 10 ans.

On se lance… et on dit avec une voix assurée (en réalité faussement assurée) : « Allez, maintenant, on va faire une activité de grand… on va méditer »… Et devant l’air dubitatif des plus grandes et l’air pas vraiment intéressé de la plus jeune, on se croit obliger d’ajouter « vous allez voir, c’est marrant ! Et puis ça fait du bien ».

On s’installe tant bien que mal dans une chambre… les filles sur le grand lit… moi sur une chaise.

Le CD démarre… une petite voix s’élève… plutôt douce qui raconte que la grenouille est le modèle à prendre pour s’apaiser quand on est énervé.

Très vite, le silence se fait dans la pièce… les paupières se ferment, une respiration calme s’installe… tout le monde s’applique à faire comme la grenouille.

Les exercices sont assez courts : de 5 à 10 mn… certains s’adressent à des enfants dès l’âge de 3 ans, d’autres à des enfants plus âgés.

L’exercice du spaghetti  rencontre un vrai succès… il consiste à contracter puis à détendre… d’abord le visage, puis le bras, puis le ventre, puis les jambes… les contractions génèrent des fous rires… la détente est ensuite réellement ressentie… on indique que c’est facile à faire tout seul quand on est bien énervé…

On arrête au bout d’une vingtaine de minutes… pas si mal, pour une « presque 4 ans », plutôt excitée de nature.

Tout le monde est très content, plus calme, plus concentré.

On se promet de recommencer… et on le refera plusieurs fois par la suite.

DOS CALME ET ATTENTIVE

Excellent petit manuel pour méditer avec enfants ou même sans enfant à ses côtés !

Informations pratiques

« Calme et Attentive comme une grenouille » – Eline Stel – LES ARENES

Céder ou pas à la PICASSO.Mania au Grand Palais ?
Jusqu’au 29 février 2016

GRAND_PALAIS_PICASSOAujourd’hui, on se laisse tenter par la grande exposition sur Picasso proposée par le Grand Palais… ceci, un peu malgré soi car on avait lu un article incendiaire de Télérama qui ne donnait pas vraiment envie.

D’abord Picasso, l’homme… un autoportrait célèbre puis diverses représentations  plus moins ressemblantes ou réussies

 

PICASSO_HOMMAGE

 

ERRO

Une statue de Picasso avec  sa marinière tel un précurseur

 

PICASSO_STATUE

et l’on pense fugacement  aux suiveurs tels que Jean-Paul Gaultier et Arnaud Montebourg

Viennent ensuite des juxtapositions d’œuvres de Picasso avec celles de peintres plus contemporains. La lignée ne saute pas spontanément aux yeux… et l’on est rarement ébloui par les œuvres des successeurs présentées comme inspirées de…

De la vidéo devant laquelle on passe distraitement.

On consulte fébrilement le guide papier pour tenter de comprendre le parti pris d’accrochage sans être très convaincu par ce qui est écrit.

Il reste les œuvres de Picasso himself souvent accrochées ensemble « en tapisserie » sur un grand mur

Les Demoiselles d'Avignon…

PICASSO_DEMOISELLES_D'AVIGNONLa période cubiste…

PICASSO_CUBISME

Et les portraits de femme de Picasso, souvent les siennes

PICASSO_FEMME_6 PICASSO_FEMME_5 PICASSO_FEMME_4 PICASSO_FEMME_3 PICASSO_FEMME_2 PICASSO_FEMME_1

 

Pour être tout à fait honnête, il y a tout de même des œuvres d’artistes plus contemporains que l’on a plaisir à découvrir.

 

Deux belles toiles d’Andy Wharold

WARHOLD_PICASSO_HOMMAGE WARHLOD_PICASSO

Une de Roy Lichtenstein

LICHTENSTEIN_PICASSO

Quatre tableaux de Jasper Jones intitulés les « 4 saisons » qui « regorgent de références puisées chez Picasso » dit le guide papier

JASPERS_PRINTEMPS JASPERS_AUTOMNE JASPERS_HIVER JASPERS_ETE

et cette fois, on est d’accord quand on regarde « L’Ombre » de Picasso.

PICASSO_OMBRE

Un Basquiat coloré juste avant la sortie trouve grâce à nos yeux (mais pas vraiment une oeuvre majeure de cet artiste)

BASQUIAT_PICASSO

On sort… en se disant que cette exposition était trop savante pour le niveau artistique que l’on a.

Comprendre  l’essence de de l’exposition n’était peut-être pas l’essentiel mais on n’a pas vraiment su dépasser cette incompréhension.

Informations pratiques

Exposition PICASSO.Mania – Grand Palais 

Découvrir « Les Chefs d’œuvres d’Afrique » au Musée Dapper
Jusqu’au 16 juillet 2016

MUSEE_DAPPEROn avait visité le Musée Dapper, pour la première fois, il y a quelques mois. On décide d’y revenir pour l’exposition « CHEFS D’OEUVRES D’AFRIQUE ».

Le dernier mercredi du mois, c’est gratuit… mais c’est aussi bondé. Dommage !

Les deux salles sont  dans une pénombre qui ajoute au mystère des 130 œuvres présentées mais qui ne facilite pas la prise de photos.

Des masques initiatiques en pierres duresMASQUE_DAPPER_4

MASQUE_DAPPER_1

Dans des métaux précieux

MASQUE_DAPPER_3 MASQUE_DAPPER_2

Des masques d’animaux

ANIMAL_DAPPER_1 ANIMAL_DAPPER_3

Des têtes aux traits primitifsTETE_DAPPER_1

TETE_DAPPER_3

 

TETE_DAPPER_2

 

 

A l'étage un magnifique lion en argent

ANIMAL_DAPPER_2

C’est beau mais trop néophyte en art traditionnel africain, on est un peu décontenancé par la variété des sujets, des matériaux, des époques, des provenances…

Cette exposition mérite certainement une deuxième visite, cette fois-ci avec un guide  ou tout du moins avec moins de monde… et peut-être avec ses petits-enfants.

INFORMATIONS PRATIQUES

Musée Dapper 35 bis, rue Paul Valéry – 75116 Paris

Gratuit le dernier mercredi du mois – Tarif réduit pour les seniors- on peut télécharger un guide pour les 7 – 12 ans.

Se laisser tenter par « RESISTE »
Jusqu’au 8 janvier 2016

AFFICHE RESISTEFrance Gall, Michel Berger, des artistes qui ont bercé la vie des sexagénaires que nous sommes…  on a eu le plaisir de les entendre au faîte de leur gloire… on a « connu » les originaux. Alors, une comédie musicale avec des copies, même sponsorisée par France Gall, ce n’était pas très tentant !

Mais on a lu de bonnes critiques et on choisit finalement d’y emmener ses petites filles provinciales, ce samedi des vacances de Noël.

On est installé un peu haut dans la salle. Dommage, c’est un peu loin.

Puis on est embarqué par plus de deux heures de spectacle trépidant.

L’histoire se tient suffisamment… c’est même mieux que dans certains opéras !

Cela démarre avec un petit film où France Gall raconte à sa petite fille, Lola, une histoire à partir de photos éparpillées dans le salon. Celle d’une boîte de nuit, le Lola’s, que quelques personnages cherchent à sauver de la faillite.

Maggie, le sosie de France Gall, Matthis, celui de Michel Berger et d’autres… Les voix ressemblent aux originales… on s’y croirait presque ! Tout y passe : Musique, Débranche, Si maman si… et quelques autres moins connues.

La mise en scène est très réussie avec des effets spéciaux vidéo et des lumières inventives.

Une mention spéciale aux chorégraphies sur lesquelles une foule de danseurs se dépensent sans compter.

Bel orchestre-rock de 5 musiciens… c’est un peu fort, mais c’est la loi du genre !

On finit debout en hurlant à l’unisson le fameux « Résiste, Refuse ce monde égoïste… » qui résonne tout particulièrement en cette période !

Les adultes de 40 à 65 ans ont passé un excellent moment ! Un peu moins pour les 10 ans qui ne connaissaient pas le répertoire.

Informations pratiques

RESISTE – Palais des Sports – Porte de Versailles – 75015 PARIS

Puis en tournée à partir du 9 janvier 2016

 

Un petit tour au Village Magic sur les Champs Elysées
Jusqu’au 10 janvier 2016

AFFICHE_VILLAGE_MAGICDéambuler au milieu du Marché de Noël sur les Champs Elysées, c’est bien pour faire plaisir aux petits-enfants provinciaux en visite dans la capitale !

Ce Marché de Noël où bien peu de chalets proposent des marchandises en lien avec Noël est un peu déprimant même si un effort est fait pour que les chalets en bois blanchi ne ressemblent pas à des  baraquements préfabriqués hâtivement montés.

Miracle, on tombe par hasard sur le Village Magic

Et l’on découvre de grands animaux en peluche animés et regroupés dans leur milieu naturel… et cela se regarde avec plaisir de 3 à 10 ans… et même au-delà.

Les animaux de la forêt…

 

FORET_2 FORET_1

 

 

La jungle avec girafes, éléphants, singes…

ELANUn élan majestueux qui agite ses grandes oreilles

 

Et le monde de la préhistoire

PREHISTOIRE_1 PREHISTOIRE_2

Toutes ces bêtes bougent lentement… on se croirait ce matin du 24 décembre devant les vitrines de Noël des grands magasins, la foule en moins.

BUFFLE

Des personnages colorés

LUTINS

Et quelques jeux où les plus jeunes s'en donnent à coeur joie

TOBOGGAN

On ne boude pas son plaisir d’autant plus que c’est gratuit !

Informations pratiques

Le village de Noël sur les Champs Elysées jusqu’à la Concorde

 

 

 

 

Connaissez-vous « Les Marmots à Gaveau » ?

LES_MARMOTS_A_GAVEAUOn a découvert ce programme musical dédié aux enfants incidemment en allant entendre le Stabat Mater de Pergolèse.

Contribuer à éveiller  ses petits-enfants à la musique… voilà un  rôle de grands-parents bien sympathique !

Alors, on profite d’un court séjour des chères têtes blondes pour réserver un spectacle. Ce sera « L’immeuble de Morgane » annoncé dès 4 ans .IMMEUBLE_MORGANE

On se présente très en avance car c’est placement libre. Pas forcément une bonne idée car on piétine une bonne demi-heure au milieu d’une bande d’enfants impatients.

Enfin, on rentre… chaque adulte se débrouille pour que son cher petit voit confortablement la scène et ça marche.

Pour passer le temps, on détaille ce qui est disposé sur la scène : un piano, un xylophone, des clochettes, un jambé… sur la droite un écran posé verticalement sur lequel est affiché l’immeuble en question… et aussi une table avec des ingrédients qui font immédiatement penser à une sorcière.IMMEUBLE_MORGANE_GAVEAU

15 heures… et entrent  les deux artistes : Sandy au piano et aux percussions et la fameuse Morgane, grande jeune femme blonde, soufflant dans une clarinette.

C’est elle qui chante et qui raconte ce qui se passe dans son immeuble. Petites chansons sympathiques sur la tolérance. Les enfants sont constamment invités à participer via des questions. Certains montent sur la scène pour jouer des instruments.

Notre Magali, pas encore 4 ans, habituellement vive et remuante, regardera le spectacle sans bouger et complètement médusée. Sa grande sœur, Isabelle, 6 ans, participera de bon cœur en faisant des commentaires et en applaudissant à tout rompre.

MAGALI_ISABELLE_GAVEAU

50 minutes de gaieté sans prétention… à renouveler… il reste 4 spectacles à venir !

Informations pratiques

Salle Gaveau – 45 rue de la Boétie – 75008 Paris

 

Visiter le phare de Cordouan, un lieu hors du temps…

CORDOUAN_3

Ce matin, on appareille à l’aube avec nos deux petites filles pour leur faire découvrir le phare de Cordouan.

Cap sur le port du Verdon pour embarquer sur la Bohème II… Temps un peu couvert… mer calme.

 

 

 

MARGAUX_CORDOUANLe phare campé en pleine mer dans l’estuaire de la Gironde semble encore bien petit…  comme un pion sur un échiquier.

La traversée dure environ une demi-heure. Le bateau s’ancre à 500 m du phare entre deux langues de sable.

Un drôle d’engin nous attend… mi-camion, mi-bateau… on apprend que cet engin a été construit spécialement pour le lieu et qu’il n’est là que depuis deux semaines.

Un premier groupe embarque. Nous, on le regarde s’éloigner… en mode bateau sans problème… puis en mode camion sur la plage beaucoup plus lent et cahotant… on dirait un bousier trottinant péniblement sur un sol accidenté.

CORDOUAN_2

Enfin, c’est à nous de cahoter sur la plage ravinée…

 

On pénètre sur l’esplanade qui entoure le phare après avoir franchi une lourde porte uniquement ouverte pendant la marée basse.

Exif_JPEG_PICTURE

 

 

 

 

On est saisi par la blancheur du calcaire qui a servi de matériau de construction du site.

INTERIEUR_CORDOUAN

Un petit tour rapide au pied de l’édifice. On admire les appartements de l’ingénieur qui viennent d’être restaurés : une salle à manger et une chambre entièrement couvertes de boiseries sombres. Un peu incongru cette élégance bourgeoise au milieu de  l’océan atlantique !

Puis on est appelé pour la visite en groupe.

fronton_cordouanQuelques explications  bien documentées dispensées dans le vestibule par un des gardiens du phare nous aideront à apprécier les salles au-dessus de nos têtes :

 

l’appartement du roi (qui n’est jamais venu !) avec 2 belles cheminées dont une, factice pour le décor, l’autre servant de lieu de cuisson dans les siècles passées… beau carrelage noir et blanc ! APPARTEMENT_ROI_CORDOUAN

 

 

 

La chapelle royale où ont lieu de temps à autre mariages et baptêmes… lieux solennels aux murs rongés d’humidité.

Et puis la 2° partie du phare érigée en 1786  avec son escalier à claire voie qui s’enroule le long du mur…

 

Exif_JPEG_PICTURED’abord la salle des Girondins… puis la salle du contrepoids qui servait à rythmer le feu dans la lanterne, la salle des lampes et sur la droite une minuscule chambre lambrissée : le bureau du gardien…

Et enfin, au bout de la montée des 301 marches, la lumière du jour et une vue à couper le souffle à 360°… l’océan, bien sûr, Royan et la côte du Médoc, le bateau-camion en exercice… mais aussi les fonds marins.CORDOUAN_5

MARGAUX_ALIENOR_CORDOUAN

Et la lanterne colorée dont l’ampoule de 100 watts porte jusqu’à 40 km trône majestueusement sur l’édifice.

CORDOUAN_6

On redescend plus vite qu’à la montée et on refait le trajet en sens inverse jusqu’au port du Verdon.

Une demi-journée bien remplie qui se terminera par un pique-nique sur une table sous les bosquets à l’entrée du village.

Les enfants ont apprécié… les adultes aussi !

Informations Pratiques

Le site du phare de Cordouan – Gironde

Les vedettes La BOHEME au départ du Verdon

Découvrir l’exposition « Le Bord des mondes » au Palais de Tokyo

PALAIS_TOKYO

Aujourd’hui, on va chercher à répondre à la question « Toute création est-elle de l’art ? » en allant voir ce que propose le Palais de Tokyo…

Le titre de l’exposition du jour « Le bord des mondes » ainsi que son affiche  laissent présager un accrochage décoiffant.LE_BORD_DES_MONDES

Passée la porte d’entrée, on est accueilli par un champ de gravas comme on peut en trouver aux alentours d’un chantier de construction… des briques de béton ou de ciment  sur lesquels sont posées en équilibre des pierres dans un chaos qui semble dû au hasard. Premier mouvement, le scepticisme… de l’art, ça ? Bridget Pol se moque de nous… on se sent capable d’en faire autant… et l’on se prend à regarder plus attentivement ces assemblages de matières différentes… finalement, celui-là est joli… et celui-là est même beau… et l’on tourne autour de cet espace carré avec des yeux qui se décillent peu à peu… d’autant plus que le médiateur explique que l’artiste vient tous les jours recomposer ce tableau que l’on finit par trouver pas si chaotique que cela. Bon début !

ZDENEK_KOSEK_2Ensuite, sur un mur, un assemblage de minuscules cadres qui contiennent écrits et dessins eux-aussi minuscules. L’accrochage en lui-même est plaisant… le contenu des petits tableaux fait penser à l’Art Brut. Un « pas mal » pour Zdenek Kosek !

ZDENEK_KOSEK_1

Puis des encadrements de sortes de dessin dans des dégradés de gris assez intrigants… différents les uns des autres… étonnamment différents les uns des autres quand on découvre qu’il s’agit de larmes vues au microscope par la photographe Rose-Lynn Fisher… il y a de la magie dans ces tableaux.

ROSE_LYNN_FISHER_1

Cette première partie d’exposition est réellement séduisante.

On entre ensuite dans une grande pièce qui accueille sur la droite des mannequins habillés par la couturière Iris Van Herp… des vêtements étonnants qui sont des œuvres d’art à eux tous seuls… peut-être un peu difficile à porter tout de même, même s’ils font partie de la collection haute couture.

THEO_JANSENEt puis, au milieu de la pièce se dresse un animal géant sorte de mammouth-dinosaure  à la taille imposante. On s’en approche et l’on découvre qu’il est constitué de tuyaux de plastique et de bouteilles vides. On tourne autour avec respect… puis on se dirige vers le mur où est projeté un petit film qui montre le monstre en train de déambuler sur une plage uniquement mû par la force du vent. C’est magique ! Bravo M. Theo Jansen !

 

Vient ensuite, une composition réalisée par le chilien Carlos Espinosa dont la finalité est de récupérer l’eau du ciel dans les régions arides… c’est aérien !CARLOS_ESPINOSA_1

 

L’on pénètre dans une pièce quasiment entièrement tapissée de carreaux qui à y regarder d’un peu près représentent une carte d’un territoire imaginaire… coloré… et propice à la rêverie.

 

Et l’on termine par des œuvres exposées dans des petits espaces cloisonnés qui nous enchantent moins… peut-être simplement par ce que l’on en a eu plein les yeux depuis l’entrée.

Une exposition à la portée de tous… pas si fréquent au Palais de Tokyo… il faut y aller !

Informations pratiques

Palais de Tokyo – 13, avenue du Président Wilson – 75 116 Paris

 

L’Exposition « Jeanne Lanvin » au Palais Galliera, une splendeur !
Jusqu’au 23 août 2015

AFFICHE_LANVIN_GALLIERADepuis sa réouverture, le Palais Galliera offre des expositions particulièrement remarquables quand on aime la mode.

Alors, aujourd’hui, on se décide pour aller voir la nouvelle exposition sur Jeanne Lanvin.

Lanvin ? Une maison de Haute Couture au parfum d’élégance distinguée… pas très fun… c’est l’idée que l’on en a… et l’on imagine que les vêtements produits à l’époque de sa créatrice Jeanne Lanvin sont chics mais vraisemblablement  un peu surannés.

L’on pénètre dans les lieux  en chuchotant, vaguement impressionné par la majesté de l’endroit.

ENTREE_LANVIN_GALLIERA

La première salle est consacrée aux années 30 et l’on est immédiatement subjugué par l’élégance qui se dégage de tout ce qui est présenté… et surtout par l’intemporalité des modèles… les broderies, les matelassages, les sur piquages,  les jeux de transparence sont magnifiques… on porterait tout aujourd’hui… si tenté que l’on ait les moyens et les occasions !

On est légèrement moins séduit par la période des années 20,  montrée dans la deuxième salle, qui apparaît plus démodée… mais les « robes bijoux » brodées de pierreries sont de vraies œuvres d’art.

On se reprend à rêver avec les robes de soirée qui clôturent cette merveilleuse exposition.

Formidable Jeanne Lanvin qui a commencé sa carrière à 13 ans chez une modiste en 1880 jusqu’à bâtir une maison de Haute Couture, aux mille ouvrières,  internationalement reconnue… Couturier visionnaire… une des premières à travailler avec des dessins, des échantillons de tissu systématiquement répertoriés dans des albums reliés…

Mention spéciale à la scénographie qui utilise à merveille les jeux de miroir pour donner à voir chaque vêtement dans son intégralité.

Bravo à Alber Elbaz, directeur artistique de la maison Lanvin, qui a su choisir les éléments emblématiques de l’illustre couturière et montrer une intemporalité qui classe Jeanne Lanvin parmi les plus grands couturiers.

Photos interdites. Dommage ! Heureusement, LE DOSSIER DE PRESSE retrace parfaitement cette exposition.

Ne pas hésiter à emmener des petites filles intéressées par la mode !

A voir et revoir…

Informations pratiques

Palais Galliera – 10 avenue Pierre Ier de Serbie 75116 Paris