Se rappeler à jamais le dimanche 11 janvier 2015…

je suis charlieDifficile de faire quelque-chose de concret depuis ce mercredi où l’horreur a envahi les media et par là même nos consciences.

Le massacre dans les locaux de Charlie Hebdo de tous ces journalistes caricaturistes connus pour la plupart depuis notre adolescence… qui cherchaient, en s’amusant eux-mêmes mais surtout en nous amusant, à attirer notre attention sur les dérives des comportements politiques et sectaires… souvent sectaires religieux. Mais aussi le massacre des victimes anonymes, pour certaines collatérales pour d’autres du fait de leur appartenance à une catégorie stigmatisée par des terroristes à qui des fanatiques ont désappris à penser comme des humains libres et réfléchis.

Alors aujourd’hui, se joindre à la Marche "JE SUIS CHARLIE" sonne comme une évidence.

BADGE JE SUIS CHARLIEUn petit collier  autour du cou réalisé depuis jeudi à partir d’un petit écriteau qui porte le slogan, un sac à dos léger avec appareil photo, des chaussures de marche au pied… on est prêt… finalement pas si bien que cela, la batterie photographique donnera rapidement des signes de faiblesse, et le manque d’un bonnet et de gants se fera sentir en fin de journée… il faudra écrire un jour le précis du PARFAIT MANIFESTANT avec une description précise de son sac à dos !

Place République JE SUIS CHARLIEOn anticipe que la Place de la République va être encombrée… et elle est effectivement noire de monde. Ce que l’on ne sait pas, c’est que les artères qui y mènent depuis l’Opéra sont elles aussi envahies.

 

JE_SUIS_CHARLIE_REPUBLIQUE_2

On s’est renseigné sur les 3 parcours annoncés et en passant par des ruelles détournées, on vient se poster dès 14 heures au début de l’Avenue de la République pour être, dès le départ, en ordre de marche… à côté d’un stand improvisé par le Journal « L’Humanité » pour vendre 1 € un numéro spécial reversé au journal Charlie Hebdo. On l’achète… cela fait passer le temps et ce numéro se révèle informatif.

STAND HUMANITE JE SUIS CHARLIE

L’Avenue de la République vers Nation est  déjà très pleine aussi loin que peut porter le regard (jusqu'au Boulevard Richard-Lenoir)… on se maintient tant bien que mal au milieu d’un flux et d’un reflux incessant.

AVENUE REPUBLIQUE JE SUIS CHARLIE

Il y a des gens de toutes les couleurs, de toutes les religions, de tous les âges… souriants et manifestement contents d’être là ensemble.

CRAYON GEANT JE SUIS CHARLIEOn admire les pancartes et la créativité qui se dégage de toutes les représentations arborées par les manifestants.

MANTEAU JE SUIS CHARLIE

On applaudit par salves aux cris de « Je suis Charlie », on chante des bribes de Marseillaise… on s’impatiente un peu de ne pas avancer et finalement vers 15h45 le convoi s’ébranle…  au début centimètre par centimètre puis mètre par mètre et finalement d’un pas de marche régulier.

Aux balcons, beaucoup de personnes applaudissent et scandent « Je suis Charlie ».

Sur le trajet, tous les panneaux d’affichage JC Decaux portent une mention identique.

PANNEAU JC DECAUX JE SUIS CHARLIE

Au Boulevard Richard-Lenoir, on est prié de stopper pour laisser passer un convoi d’une vingtaine de cars de police… les applaudissements crépitent… si les « Charlie Heddo » voient cela d’en haut, ils doivent bien rire d’avoir fait applaudir les forces de l’ordre !

On marche maintenant d’un bon pas jusqu’au « Père Lachaise »… la nuit est tombée… on décide de rentrer… nos pas nous portent à Belleville… beaucoup de personnes ont eu la même idée… les métros sont difficilement accessibles… on rentrera à petites foulées jusqu’à la gare de L’Est où un taxi nous aidera à terminer cette journée historique.

Et maintenant ?« Le vent se lève… Il faut tenter de vivre » comme disait Paul Valéry… 

Et retourner à ses chères occupations, plus riche de ces instants de communion collective … éphémères certes mais qui ont eu le mérite d’exister un jour de janvier 2015 et qui resteront dans notre mémoire commune.

On avait un peu oublié la fierté d’être Français… aujourd’hui, c’est réparé !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>